Epidémie de dengue

Une épidémie de dengue touche actuellement le Salvador. Depuis le début de l’année, les autorités sanitaires ont identifié plus de 4800 cas confirmés, dont 250 considérés comme graves, avec une nette augmentation des cas ces dernières semaines.

Les autorités salvadoriennes ont décrété, le 18 août 2012, un niveau d’alerte « orange » (3ème niveau sur une échelle de 4) dans les départements les plus touchés, à savoir  : San Salvador, la capitale, au centre du pays, Santa Ana, à l’ouest, Chalatenango, au nord, et Cabañas, au nord-est. Les autres départements ont été classés en alerte jaune ou verte (respectivement niveau 2 et 1 de l’échelle)

Il est rappelé que cette maladie virale, transmise par le moustique "Aedes Aegpyti", se traduit par de fortes poussées de fièvre, maux de tête et courbatures, s’apparentant à un syndrome grippal. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables. La dengue peut prendre une forme hémorragique dont l’issue peut être fatale. Il convient donc d’éviter la prise d’aspirine et de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Pour se prémunir de cette maladie, seules les mesures préventives sont efficaces : moustiquaires, application de produits répulsifs sur la peau et les vêtements, suppression des eaux stagnantes pouvant abriter les larves de moustiques (récipients, vases de fleurs, etc.).

publié le 21/01/2015

haut de la page